background img

Comment organiser une fête éco-responsable ?

Le réchauffement climatique prend de l’ampleur. Chacun devrait contribuer à lutter contre ce phénomène. Bien qu’on soit en alerte, on ne peut s’empêcher d’organiser des évènements pour déstresser ou pour célébrer des moments inoubliables. Cependant, il est recommandé de fêter de manière éco-responsable. Cela implique de tenir compte de plusieurs aspects.

Le choix des aliments et des boissons

Une fête c’est avant tout se retrouver parmi les gens qu’on aime, mais c’est aussi grignoter, manger, et boire. Pour les boissons, opter au maximum pour des produits locaux (vin, jus de fruits, bières, etc.). Il existe plusieurs entreprises locales qui produisent ces différentes boissons de façon écologique. Pour un menu écolo, on recommande particulièrement les fruits de saison. Renseignez-vous donc en avance avant d’établir la liste des plats. Faites également l’effort de choisir des produits issus de l’agriculture écologique. Pour l’approvisionnement, vous pourriez joindre un grossiste fruits et legumes bio. Il serait heureux de vous servir et proposera des tarifs plus avantageux. Évitez d’inclure trop de viande et opter plus pour des alternatives végétales.

A lire également : Comment choisir une cave à vin professionnelle ?

Autres points importants, la quantité de repas. On a généralement l’habitude d’en prévoir trop par peur que certains convives manquent de quoi manger. Lorsque la nourriture reste, cela constitue un vrai gaspillage qui n’est ni profitable pour vous, ni pour la nature. Faites l’effort de prédire avec le maximum d’exactitude le nombre d’invités et préparez-vous en conséquence. Bien sûr, on pourra laisser une marge.

Une communication écologique

Pour l’organisation d’un évènement, vous devez absolument communiquer. Une communication réussie est déjà un bon début. Selon l’évènement, on voit des kermesses, des affiches, des faire-part, et/ou des tracts. Quel que soit le cas, on utilise du papier, de l’encre et parfois des bâches. Tout d’abord, imprimez ce qu’il vous faut, n’en faites pas trop. Après, il faudra exiger qu’on utilise du papier écologique pour vos impressions. Vous pourriez vous référer aux labels dans ce cas.

A découvrir également : Comment devenir dégustateur de vin et de spirituel ?

Aujourd’hui, grâce aux prouesses en informatiques, on peut entièrement dématérialiser la communication. Il suffit d’opter pour des invitations par les réseaux sociaux ou par mail. Ici, vous aurez même plus de possibilités. Lorsqu’on choisit la communication digitale, on a le choix entre vidéo, image animée, son, etc. N’oubliez pas de réduire la taille de votre fichier pour qu’elle soit conforme aux différents canaux d’échanges.

Faire moins de déplacements

Après le choix de la date, le choix du lieu est une préoccupation majeure. C’est l’espace qui accueillera l’évènement et il faut absolument qu’il convienne à vos besoins. On recommande d’opter pour un endroit proche des invités. Si vous le pouvez, opter pour un endroit accessible en transport commun. Cela permettra d’enregistrer moins de déplacement et de réduire par ricochet les émissions de CO2 de cette journée.

En choisissant un lieu proche, vous avez plus de chance que la majorité de vos invités arrive. Vu qu’ils auront à faire un court trajet, ils seront moins épuisés pour la fête. Pour un mariage, veillez à ce que le lieu de la cérémonie ne soit pas éloigné du lieu de la réception.

Les déchets après la fête

Au cours des fêtes, on préfère de plus en plus les verres et les plats jetables. Ces alternatives sont bien pratiques, mais moins écologiques. Le plastique constitue l’une des principales sources de pollution des eaux, or il est très utilisé pour la fabrication de ces produits. Il serait avantageux pour la nature que nous revenions aux porcelaines et aux véritables verres.

Catégories de l'article :
News