background img

Les étiquettes alimentaires : un outil de communication essentiel pour les marques

Les étiquettes figurant sur les emballages des produits alimentaires jouent un rôle déterminant dans les choix des consommateurs. Au-delà de mentionner la composition et la liste des ingrédients, elles permettent aux marques de mettre en avant leurs valeurs et de se démarquer de la concurrence. 

Lire également : Machine à emballer sous vide : importance et fonctionnement

Comprendre les attentes des consommateurs

Les consommateurs sont plus sensibles à l’origine et à la composition des aliments qu’ils achètent. Ils accordent une importance grandissante aux notions de naturalité et de transparence sur l’identité des ingrédients. Les étiquettes alimentaires se doivent de mentionner de manière claire et lisible : 

  • la provenance exacte de chaque ingrédient ; 
  • le mode de production (agriculture biologique, locale, etc.) ; 
  • la quantité des composants utilisés.

Parallèlement, la tendance au végétalisme et à la réduction de l’empreinte carbone poussent de nombreux consommateurs à s’orienter vers des produits respectueux de l’environnement. Une étiquette pertinente mettra donc en avant les engagements concrets de la marque en faveur d’une alimentation plus durable. Cela concerne, par exemple, les emballages éco-responsables, les circuits courts d’approvisionnement ou la production limitant les émissions de gaz à effet de serre.

Lire également : Comparatif poêle en céramique vs pierre : avantages et choix optimal

Le goût et la qualité nutritionnelle restent des critères décisifs au moment de l’acte d’achat. L’étiquette se doit de souligner avec appétence les valeurs gustatives du produit. L’objectif est de rassurer le consommateur sur le choix d’un aliment à la fois savoureux et bénéfique pour sa santé. Dans tous les cas, il faut bien choisir le design d’étiquettes alimentaires pour se démarquer.

Communiquer les valeurs de la marque 

L’étiquette alimentaire est un support idéal pour transmettre l’état d’esprit et les engagements forts qui caractérisent la marque. Les illustrations utilisées peuvent mettre en images des pratiques concrètes comme l’agriculture sans pesticides ou le bien-être animal.

Les choix typographiques et la police de caractères employés véhiculent des messages sur la personnalité de la marque. Une police épurée et moderne reflétera des valeurs d’authenticité et de naturalité, tandis qu’un style manuscrit insufflera une dimension artisanale et traditionnelle.

Les formulations textuelles sont également déterminantes. Des expressions courtes et percutantes permettront de résumer simplement la promesse de la marque, par exemple « Des produits aux saveurs intactes ». Les descriptifs plus développés donneront l’opportunité de contextualiser les engagements de manière pédagogique, à l’aide d’explications concrètes sur les pratiques d’élevage ou de culture.

En racontant avec émotion son histoire et sa vision, une marque peut gagner la confiance des consommateurs soucieux d’acheter en adéquation avec leurs valeurs. L’étiquette devient ainsi un outil marketing primordial pour renforcer l’attachement à la marque et accompagner sa notoriété.

Simplifier le message

Avec la multiplication des informations à faire figurer sur les emballages, l’étiquette principale ne doit pas être surchargée visuellement. Une mise en page aérée, avec des caractères de taille adaptée et des paragraphes courts, favorisera une lecture rapide des éléments clés.

Ces informations doivent ressortir en un coup d’œil et correspondre aux motivations premières d’achat identifiées : 

  • la saveur ; 
  • la nutrition ; 
  • l’engagement environnemental. 

Par exemple, la mention en gros caractères du goût prononcé ou de la teneur réduite en sucre sur un aliment. Complétez l’étiquette alimentaire par un rappel simplifié des logos de certifications sur le devant de l’emballage. Vous valoriserez vos engagements de manière synthétique. Ces logos parleront aussi d’eux-mêmes aux consommateurs les plus avertis.

À l’inverse, multiplier les paragraphes ou utiliser une police de petite taille alourdirait inutilement la quantité de texte à déchiffrer. Même des informations pertinentes peuvent nuire à la lisibilité si elles sont trop nombreuses ou peu mises en valeur visuellement. La sobriété et la clarté du message primaire doivent l’emporter.

Adapter le support au point de vente

L’agencement des linéaires et la place disponible pour l’étiquetage ne seront pas les mêmes selon que le produit soit vendu : 

  • en épicerie ; 
  • en grande surface alimentaire ; 
  • sur les marchés. 

Dans un supermarché, l’espace est restreint. L’étiquette alimentaire devra être de dimensions réduites et présenter l’information de manière ultra-synthétique. Elle évitera de se fondre dans la masse. À l’inverse, les épiceries bio ou les marchés offrent une surface permettant des designs plus travaillés et narratifs.

L’identité visuelle globale de la marque doive perdurer. Des déclinaisons subtiles sur la forme ou la police garantissent une identification immédiate tout en respectant les contraintes techniques propres à chaque point de vente. La clarté et la pertinence du message restent les maîtres-mots quel que soit le support utilisé.

Faire évoluer l’étiquette

Pour rester en phase avec les attentes changeantes des consommateurs, l’étiquette doit pouvoir s’adapter de manière réactive. Les études sur terrain et les retours clients sont précieux pour identifier les éléments à renforcer ou reformuler.

Des tendances temporaires comme le véganisme ou le zéro déchet peuvent justifier la création d’étiquettes alimentaires valorisant ces aspects de manière saisonnière. Les événements comme la semaine du goût ou les ferias appellent aussi des designs promotionnels destinés à une durée limitée.

Catégories de l'article :
Cuisine