background img

Le métier de boulanger : en quoi est-ce intéressant ?

Depuis toujours, le boulanger fait partie de notre quotidien. Durant le confinement, vous étiez nombreux à faire votre pain chez vous. Sachez que vous pouvez même être payés pour ça si vous le faites professionnellement, notamment si vous suivez des formations.

Lire également : Comment simplifier la planification de ses repas ?

Le métier de boulanger en un mot

Derrière chaque baguette, une histoire, celle d’un artisan boulanger. Il utilise des équipements mécanisés ou automatisés pour pétrir, façonner et cuire. À partir d’éléments très simples : farine, eau, levure et sel, ils les malaxent jusqu’à obtenir la pâte parfaite. Le boulanger pâtissier confectionne du pain, des viennoiseries et autres desserts. Le métier de boulanger nécessite d’avoir quelques qualités.

Il faut avoir de la créativité. La motivation est nécessaire, car les horaires de travail sont un peu difficiles. Un petit peu de patience, car certaines petites choses peuvent mettre du temps à être préparées. Il travaille avec beaucoup d’attention et de rigueur, et a une certaine résistance physique. Le boulanger pâtissier doit savoir également reconnaître des matières premières de qualité pour ensuite les travailler. Principalement manuel, ce métier nécessite une réflexion et une grande capacité d’adaptation.

A voir aussi : Pains au lait fourrés chocolat comme des Pitch

Vous le verrez en formation : de nombreux facteurs influencent le résultat final. Le métier de boulanger est très demandé dans un secteur en pénurie de main-d’œuvre. Si vous avez envie d’apprendre un métier noble, chargé d’histoire et qui a du sens. Ou si vous vous reconnaissez dans les valeurs du bio et de l’alimentation durable, l’emploi Boulanger  est fait pour vous. La boulangerie est un des plus anciens métiers du monde et existe partout sur la planète. Elle offre des perspectives d’emploi à long terme, même si elle reste exigeante.

Quelques chiffres sur le métier de la boulangerie

Il y a 34 000 boulangeries en France qui représentent une boulangerie par commune et 6 milliards de baguettes vendues par an. La boulangerie, c’est un métier exigeant, mais aussi valorisant. Exigeant pour les horaires, les jours de travail, mais c’est valorisant à travers les produits qu’on propose aux clients. Il faut que les produits plaisent aux clients, car ils sont capables de faire des kilomètres pour trouver le bon.

On voit dans la création en boulangerie que les produits à base de levain et de pouliche reviennent à la mode. Ce sont des produits très plébiscités par les clients. Il faut aussi savoir que la boulangerie est un métier qui se féminise. Aujourd’hui, il y a 20 % des boulangers qui sont des boulangères. Ce côté féminin apporte plus de créativité dans le métier.

Les formations et dans le domaine de la boulangerie

Dans un premier temps, il y a les formations initiales. Elles s’adressent plus spécifiquement aux jeunes qui sortent de troisièmes. Vous allez trouver le CAP boulangerie en deux ans, le CAP connexe en un an qui s’adresse à une population particulière qui a déjà un diplôme dans un métier de bouche et qui complète leur formation en un an en boulangerie. Vous avez également le BAC Pro qui se déroule sur trois ans.

Il existe aussi la formation continue qui s’adresse plus précisément à des gens qui sont en reconversion ou qui ont un projet professionnel. Cette formation se déroule à temps plein au sein d’un établissement pendant quatre mois et demi. Elle est suivie d’une période de stage en entreprise. Au terme de la formation, vous pourrez présenter une épreuve de validation et ainsi obtenir un titre de compétence.

Quel débouché pour le boulanger et la boulangère ?

Les débouchés en boulangerie sont multiples. Les principales sont les boulangeries artisanales. Mais vous avez également la grande distribution, les chaînes de franchisés, les terminaux de cuisson, les industries de planification et les meuniers. Aujourd’hui, il y a un retour aux sources sur la planification.

On a tendance à travailler les anciennes variétés de pains. La viennoiserie se développe énormément. L’industrie de la boulangerie s’oriente vers la production de produits alimentaires légers et vers de nouvelles orientations de production. Aujourd’hui, les nouvelles technologies et techniques ont réduit la difficulté et le temps de travail d’un boulanger.

Les compétences et qualités requises pour devenir boulanger

Pour devenir boulanger, certaines compétences et qualités sont requises. Le boulanger doit être passionné par son travail ainsi que par les différents produits qu’il fabrique. La patience est aussi une qualité importante pour la réussite dans ce métier car le processus de préparation peut prendre plusieurs heures, voire même des jours.

Un bon sens de l’organisation et la capacité à travailler sous pression peuvent s’avérer utiles lors des périodes chargées telles que les fêtes ou les vacances scolaires. Le boulanger doit savoir faire preuve d’une grande rigueur. Effectivement, il doit respecter scrupuleusement les proportions d’ingrédients afin que chaque produit soit uniforme en termes de goût comme en termes d’apparence.

En tant qu’expert du pain et des produits boulangers, il faut aussi avoir une connaissance approfondie sur l’utilisation associée des matières premières : farines blanches ou complètes, mais aussi se perfectionner aux connaissances nutritionnelles pour aboutir à un produit final équilibré. Posséder un bon relationnel avec sa clientèle n’est pas négligeable, puisque cela permet au boulanger de fidéliser ses clients qui reviendront régulièrement acheter ses produits.

D’une manière générale, être boulanger nécessite autant d’efforts physiques qu’intellectuels, mais c’est avant tout un métier créatif qui offre une multitude de possibilités. Vous devez produire des produits savoureux aux formidables sensations gustatives.

Les avantages et inconvénients de travailler dans une boulangerie artisanale versus une grande surface

De nombreux jeunes se posent souvent la question de savoir s’ils doivent travailler dans une boulangerie artisanale ou dans une grande surface. Chacune de ces deux options présente des avantages et des inconvénients.

Le travail en boulangerie artisanale est très intéressant pour les personnes qui aiment le contact humain, car il y a un véritable échange avec les clients. Les boulangers ont aussi plus de liberté quant aux produits qu’ils fabriquent. Ils peuvent proposer des pains spéciaux, mais aussi innover en créant leurs propres recettes. Le rythme peut être plus calme que dans une grande surface, permettant ainsi aux boulangers d’avoir un meilleur équilibre entre leur vie professionnelle et personnelle.

L’un des inconvénients du travail en boulangerie artisanale est que cette profession implique souvent de se lever tôt le matin afin que les produits soient prêts à temps pour l’ouverture du magasin. Ce métier demande beaucoup d’énergie physique et mentale puisque tout doit être préparé manuellement sans machines automatisées comme c’est souvent le cas dans les grandes surfaces.

Travailler dans une grande surface offre aussi ses avantages tels que la possibilité de toucher davantage sa clientèle grâce au volume important de consommateurs passant quotidiennement devant votre rayon alimentaire destiné à la vente. La gestion financière peut être plus simple à mettre en œuvre grâce à l’utilisation d’outils numériques modernisés facilitant vos tâches administratives telles que les inventaires, la facturation, etc. Cependant, le rythme de travail dans une grande surface est souvent très soutenu et les boulangers ne sont pas libres d’innover sur les produits qu’ils souhaitent proposer. La production à grande échelle peut aussi entraîner une baisse de qualité des produits.

Le choix entre travailler en boulangerie artisanale ou en grande surface dépendra du tempérament, des préférences intellectuelles et physiques de chacun. Les deux options ont leurs avantages et inconvénients propres qui doivent être pris en considération afin que chaque individu puisse choisir celle qui conviendra le mieux à son plan professionnel futur.

Catégories de l'article :
Cuisine